Lycan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lycan

Message par Daezur le Lun 15 Sep 2014 - 16:05

(Les lycans sont des personnages d'origine 100 % humaine et ne peuvent être issus de non-humain ou de sang-mêlé - demi-elfe, genasi, etc. -. Vampire et Lycan sont les seuls races où l'ont peut se contenter d'écrire "humain" dans le titler.)

Les Lycans



Certains lycans sont natifs des Monts Brumeux et vous pouvez découvrir une partie de leurs origines.

Particularités des Lycans

Sans surprise, un Lycan est un humain victime de Lycanthropie. Une personne contracte la lycanthropie en étant profondément mordu par un lycanthrope ; les premières temps, de léger symptômes apparaissent, comme une irritabilité accrue et des insomnies. Plus tard, si les cieux ne se hâtent pas, le malheureux fera des rêves sauvages et souvent sanglants. Le point d’orgue a lieu pendant la pleine lune, où la victime infectée tente involontairement de se transformer en loup-garou : beaucoup meurent dans le processus extrêmement douloureux, mais certains endurent la souffrance et deviennent une bête affamée oubliant jusqu’à leur propre identité, ce jusqu’à l’aube.

Par la suite, l’individu risque de se transformer involontairement chaque fois que la pleine lune se lève mais aussi s’il se fait blesser, quelles que soient les circonstances de ladite blessure. Dans ce cas, il se sent pris d’une violente colère et doit parvenir à se contrôler s’il désire empêcher la métamorphose (cela pouvant passer par un jet de dés).

L’autre façon d’être Lycan est d’être né d’un père Lycan et d’une mère humaine. L’enfant, garçon ou fille, sera parfaitement humain jusqu’à sa puberté – le processus se mettra alors en marche et les parents avisés surveillent assidument leur progéniture adolescentes aux pleines lunes -. Il n’y a pas d’avantage spécifique à être né Lycan, sinon que souvent l’individu se connait un peu mieux et, surtout, bénéficie d’un entourage au courant de sa condition, ce qui peut éviter bien des drames.

La naissance d’un bébé d’une mère Lycane est impossible, car la métamorphose en loup-garou tue à coup sûr le fœtus ; et passer neuf mois sans se transformer frôle l’utopie. Une histoire murmurée par les Lycans entre eux raconte qu’une des leurs serait parvenue à se contrôler pendant toute la gestation : elle aurait effectivement mis bas et, folle de douleur au terme du processus, se serait transformée et aurait dévoré son bébé…



Guérir de la Lycanthropie

Quelqu’un se sachant infecté de lycanthropie peut entreprendre une médication quotidienne à base de belladone et d’aconit, en en consommant chaque jour avant la première pleine lune qui suit la morsure pour empêcher le mal de s’installer définitivement. Les plantes doivent être raisonnablement fraîches, cueillies depuis moins d’une semaine.

Cependant, fraîches ou non, belladone et aconit sont toxiques (elles sont même parfois utilisées dans la confection de poisons). Le patient se retrouve pris d’une langueur extrême, son énergie comme drainée, ce qui le met dans une position de faiblesse pouvant aller jusqu’à l’empêcher de se déplacer normalement. De plus, si ces plantes sont mal dosées ou appliquées à un sujet de santé déjà fragile, la concoction peut provoquer la mort.

Un dernier moyen de contrer la lycanthropie consiste à organiser un rituel purificateur sur la victime contaminée lors d’un des trois jours de pleine lune. Cette cérémonie requiert le concours d’au moins un prêtre ou un druide et de la connaissance dudit rituel. Cela ne tient pas compte des personnes nécessaires en plus pour ligoter ou enfermer le sujet dans une cage, le temps que l’officiant parvienne à le soigner.
Le rituel ne fonctionne pas sur les lycanthropes ayant connu de « Nuit écarlate », ces nuits aléatoires où la Lune du Chaos décide de hanter le ciel, dardant ses rayons rubis sur les habitants inquiets des Monts.


La transformation en Loup-garou

Lorsqu’un Lycan se transforme, il devient un Loup-garou. Sa taille et sa musculature s'accroissent considérablement et il pèse deux fois le poids habituel de sa forme humaine. La tête devient quasiment identique à celle du loup – en beaucoup plus gros, avec une mâchoire plus puissante et imposante – alors que les membres s'allongent de moitié environ par rapport à la taille normale et se recouvrent de fourrure, finissant par des mains et "pattes" griffues. Enfin, une queue touffue apparaît au-dessus du fessier. La couleur de la fourrure est fixe pour chaque individu, pouvant adopter les mêmes teintes que l’on retrouve chez les loups.

L’on pense que sous cette forme, le Loup-garou arriverait tout de même à prononcer quelques mots ; il est cependant improbable que celui-ci perde son temps à essayer de parler.

Le Loup-garou est bipède mais sait courir à quatre pattes ; ses sens sont affinés, notamment l’odorat et la vision nocturne, mais pas autant que ceux d’un loup. Sa brutalité et sa violence sont à son paroxysme, sa morphologie modifiée faisant de lui un véritable titan aux possibilités physiques conséquentes (et à l’intellect grandement réduit).

La transformation en Loup-garou est un processus souvent provoqué par la douleur, et qui en inflige toujours. Elle dure rarement plus de quelques heures, jamais plus d’une nuit, et impose un lourd tribut à celui l’ayant opérée. Outre le traumatisme dû à la souffrance, le corps est largement éprouvé et le Lycan, sous forme humaine, est pris d’une intense fatigue et d’une faim plus grande encore, son corps suppliant de pallier à la dépense énergétique gargantuesque qu’a provoqué la transformation – rappelons que le poids double et que les muscles sont capables de prouesses hors de portée des standards humains –. L’appétit est moins aigu si le Loup-garou s’est nourri pendant la transformation.

Un Lycan vivant son état depuis plusieurs années commence à appréhender ses transformations et peut, à force de rigueur et de concentration, contrôler dans une certaine mesure le rythme de celles-ci. Ainsi, il est plus à même d'empêcher une métamorphose provoquée par l'une des Lunes tout comme il peut décider d'en déclencher une sans autre stimulis que sa volonté - cette dernière pratique étant à ses risques et périls -. De l'avis des Lycans, se contrôler "pendant" la transformation en Loup-garou est extrêmement difficile.

De manière générale, une transformation ne peut s’opérer que toutes les vingt-quatre heures, à condition que la journée qui viennent soient reposante, procurant ainsi le temps nécessaire à l’organisme pour se ressourcer et être prêt à supporter une métamorphose future. Se transformer trop souvent met en péril le corps et il est déjà arrivé que des Lycans meurent au terme de leur changement de forme, leur silhouette humaine d’allure rachitique drainée de toute force vitale.


« La Rage »

Punition divine, malédiction ou simple maladie, les interprétations ne manquent pas quant à la réelle nature de la lycanthropie. Un fait cependant est connu de tous les Lycans vivant assez longtemps après leur première transformation pour s’en rendre compte : ils ne sont plus seuls. Si l’on devait les réunir dans une même pièce pour les écouter parler de leurs transformations, les Lycans narreraient autant d’expériences différentes, mais tous convergeraient vers une affirmation : leur corps n’est plus seulement le dépositaire de leur esprit mais se veut l’hôte d’une volonté bouillonnante de rage prête à se déchaîner s’ils n’y prennent garde.

Derrière le vernis de civilisation que chacun possède, sous la fine écorce de nos principes moraux, de nos amitiés et nos amours rôde une bête sauvage, un prédateur impitoyable n’attendant que le bon moment pour faire surface. Le commun des mortels passe le plus souvent sa vie entière sans que ce prédateur ne se présente à l’orée de leur esprit ; les Lycans le vivent littéralement.

Le déchaînement de sauvagerie et de violence que provoque la transformation en Loup-garou laisse des souvenirs très différents suivant les jeunes lycanthropes : les premiers s’en rappellent de manière trouble, les seconds pensent s’être simplement évanouis… A mesure que le lycan vit, il apprend à maîtriser les transformations, comme la Rage, et à s’en souvenir de plus en plus précisément.



Les théories diffèrent sur la véritable nature lycane ; quelques-uns la considèrent comme une vision intérieure accrue sur sa propre sauvagerie mais la plupart acceptent cette présence comme l’existence d’une entité distincte de ce qu’ils sont réellement. Tous cependant doivent composer avec la Rage et rares sont ceux qui y parviennent sans encombre et sans blesser leur entourage – c’est pourquoi les Lycans ont tendance à se montrer taciturnes et distants, cherchant à s’éloigner des êtres aimés –.

A chaque métamorphose, l’homme doit résister à abîmer sa conscience dans le loup-garou. Les premières transformations sont presque toujours dramatiques mais un individu peu, s’il survit à sa condition, comprendre cette entité jumelle afin de mieux pouvoir anticiper ses venues et en réduire l’impact. Cette nécessité pour tout Lycan désirant vieillir tend à les pousser vers un mode de vie dédié au spirituel et à la recherche de l’harmonie, favorisant les styles de vie ascétiques et loin des mondanités – il existe naturellement des exceptions –.


La "société" des Lycans

Les Lycans ne forment aucune patrie ni peuple, mais s’organisent souvent en meute.

Il arrive que des Lycans se croisent et se reconnaissent, que ce soit par de subtils indices dans leur comportement abrupt ou au détour d’une clairière isolée un soir de pleine lune. Plusieurs lycans peuvent établir des liens et fonder un groupe, mais la nature intrinsèquement sauvage et concurrentielle de leur condition fait que les cohabitations sont houleuses. Un chef est habituellement désigné pour diriger les autres, le plus souvent en prouvant sa supériorité physique ; sa domination assise, on le reconnaît comme l’Alpha.


Les Lycans et la magie

Un humain devenu Lycan conserve la magie qu’il employait auparavant. Cependant, il n’est pas possible de lancer des sorts sous forme de loup-garou.
avatar
Daezur
Admin

Messages : 410
Date d'inscription : 05/07/2014
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://montsbrumeux-sl.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum