Emilia Draena : la bibliothécaire. (Emeline Laks)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Emilia Draena : la bibliothécaire. (Emeline Laks)

Message par Aredhel le Lun 20 Oct 2014 - 13:42

Je ne l'avais pas posté, j'ai remanié histoire d'être sur le fofo quand meme.

FICHE PERSO



Nom du compte SL : Emeline Laks

Nom du personnage : Emilia Draena

Race : Humaine (semi elfe)

Lieu de naissance : Couronne

Âge : 29 ans

Concept / Spécificités :
Bibliothécaire / Libraire
Semi elfe qui n’assume pas du tout son coté oreille pointue. Elle s’en cachera le plus souvent.
Physique faible, compensé par un intellect poussé. Mais un gros cerveau n’a jamais servi de pare-baffe…

Traits de caractère et description physique :

Extrémement douce avec les personnes auxquelles elle s’attache, sans jugement de prime abord avec les inconnus. A l’exception des elfes qu’elle méprise (ou jalouse) et des genasis de feu qui la terrorisent.
Toujours souriante et avenante, elle aime le travail et en être surchargée. L’insomnie ne lui fait pas peur, d’ailleurs ses cernes en attestent.
Peau pâle, yeux cernés, visage doux et d’aspect plus jeune que son âge. Pas très grande et plutôt fine, quoique des hanches généreuses et un bon fessier.
S’habille essentiellement de laine et de tissus humains. Rien de très noble dans ses vêtements ou dans son attitude.
Oreilles legerement pointues.



BACKGROUND



Je suis née à Couronne il y a déjà 29 printemps. Avant ma naissance, mes parents coulaient des jours tranquilles dans la grande cité humaine. Mais lors de ma venue au monde, une étrangeté est venue troubler leur quiétude. Mes oreilles n’étaient pas aussi rondes qu’ils l’avaient espéré…  Des pointes venaient ternir la douceur de mon visage, et aussi la parfaite symétrie de mes traits, laissant les médecins perplexes. Ma mère s’est confondue en explications loufoques m’a-t-elle raconté, pour éviter les jugements hâtifs.

Jusqu’à ce que j’aie des cheveux, ils m’ont cachée des voisins, prétextant que j’étais trop faible, trop malade, trop chétive. Et une fois ma masse capillaire suffisante ils ont commencé à me faire voir la lumière du jour. Sans doute était ce déjà trop tard. Je me souviens, de mes trois ans, quand j’ai ouvert les yeux au soleil et qu’il m’a brulé les rétines, la peau. Il était bien trop chaud, bien trop agressif. Je préférais l’ombre et les histoires que me contait ma mère…

Vers l’âge de cinq ans, mes parents ont désiré me scolariser, mais j’étais hélas bien différente des autres enfants humains. La peau trop pâle, les yeux trop myopes, trop grosse, pas assez jolie, et mes oreilles… mes maudites oreilles…

Jusqu’à l’âge de neuf ans mes parents ont insisté pour me laisser à l’école, alors que je subissais les quolibets d’une marmaille incompréhensive, et des parents outrés qu’une elfe puisse venir jouer avec leurs enfants. J’ai peut-être d’ailleurs bien plus souffert du racisme des parents que de celui de leur propre progéniture. Alors, déscolarisée, loin des jeunes de mon âge, je me suis enfermée dans les livres, les mêmes que ceux que ma mère me lisait, et puis tant d’autres.

Jusqu’à mes 17 ans j’ai vécu dans le cocon familial, poussée malgré tout par mon père pour aller voir le monde, chercher un gentil mari qui prendrait soin de moi. Mais les princes ne me plaisaient pas. Moi j’aimais les orcs, les faunes et centaures, les contes genasis, et les histoires de vampire… Je vivais par procuration dans l’ombre des personnages, persuadée d’en savoir plus que tout le monde…

Puis je suis sortie, je ne pouvais plus encombrer la maison de mes parents, vieillissants, épuisés par ce monde qui les avait déjà rongés jusqu’à la moelle. Une fille semi elfe, le déshonneur jeté sur une famille humaine déjà considéré comme illégitime.

Et là, pendant plus de dix longues années, j’ai couru le monde, au départ avec juste un bagage, puis avec de plus en plus de sacs, lourds des livres des contrées que j’ai pu traverser. Des recueils de magie, des tomes contant la guerre du chaos, des chants, des poésies, de l’alchimie et même de l’érotisme. Je me suis ouverte à toutes les lectures, toutes les écritures, mon esprit s’est enrichi. J’ai perdu du poids, beaucoup de poids sans m’en rendre compte et de l’adolescente boulotte et complexée, j’étais devenue une femme sans le savoir.

Les échos de la foire de Couronne sont venus à mes oreilles, à l’aube de mes 29 ans. J’ai jugé qu’il était temps de rentrer à la maison, les bras chargés de livres, la tête remplie de nouvelles connaissances. J’ai traversé les Brumeux, pour la dernière fois, retournant dans la capitale de mon enfance. Là-bas, j’ai enfin ouvert ma propre boutique, l’Ancre Yptée, qui recèle désormais de tous les livres que j’ai pu réunir pendant ces quelques années.
avatar
Aredhel

Messages : 26
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emilia Draena : la bibliothécaire. (Emeline Laks)

Message par Daezur le Mar 21 Oct 2014 - 8:31

Bonjour Emeline,

Très bon background, personnage accepté (j'ai déjà eu l'occasion de te le dire après que tu l'aies transmis en privé Smile

A bientôt sur la sim !
avatar
Daezur
Admin

Messages : 408
Date d'inscription : 05/07/2014
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur http://montsbrumeux-sl.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum