Peuple de la Forêt (Centaure et Faune)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Peuple de la Forêt (Centaure et Faune)

Message par Daezur le Lun 1 Sep 2014 - 17:43

Le Peuple de la Forêt (Centaures et Faunes)

L'origine du Peuple de la Forêt

La Guerre du Chaos se termina il y a des millénaires lors d’une grande bataille à laquelle participa un Fils Premier, descendant direct des créateurs de la vie. On raconte que, gravement blessé à l’issue du combat, le Fils Premier s’éloigna et allongea son corps gargantuesque pour se reposer - ou pour mourir -. Toujours selon la légende, Dame Nature le recouvrit alors d’un linceul de terre et de roches ; ainsi naquirent les Monts Brumeux.

Ces récits mythologiques sont surtout connus des elfes, qui s’érigent en défenseurs du Fils Premier pendant son repos. Ce point de vue religieux appartient au folklore elfique mais ne constitue habituellement pas une ligne de conduite quotidienne, pragmatique ou même politique.

La seule exception, de taille, concerne un territoire spécifique qui couvre en partie les Monts Brumeux mais s’étend bien au-delà, une forêt sacrée, immense et nimbée de mystères, que l’on appelle Cocon. Les elfes n’y pénètrent jamais et défendent cet endroit jalousement : non pas qu’ils aient beaucoup à faire, l’endroit à la réputation de recéler milles dangers et d’extravagants récits circulent parmi chaque race à propos d’individus – orcs tapageurs, nains ambitieux, … - y étant entré pour y connaître un funeste sort. Les rares survivants à de tels voyages en revinrent à moitié fous, parlant d’arbres vivants, de lierres menaçantes et de dangereuses créatures s’en prenant aux visiteurs impromptus.

Au cours de l’Histoire, seuls les plus éminents druides elfes purent voyager dans la forêt de Cocon et  en ressortir sans dommage. Peu loquaces, ces sages avertirent néanmoins leur peuple de continuer de protéger Cocon car ce qu’il s’y passait était l’œuvre du Fils Premier.

Quelque chose changea dans l'histoire récente.

Les colons humains ont débarqué aux Monts Brumeux il y a près de cent cinquante-années, établissant une cité avec l’aide des nains, Couronne. Il y a un siècle environ, Couronne organisa en secret une expédition de trappeurs, bûcherons et aventuriers afin d’explorer cette vaste et énigmatique forêt. Une diversion fut organisée sur les sentinelles elfes, permettant à une quarantaine d’humains de s’engager dans les bois de Cocon. On ne les revit jamais.

Quelques décennies après l’expédition des hommes, on constata que la forêt de Cocon s’était quelque peu "ouverte" ; d’étranges silhouettes furent aperçues à l’orée des bois, bientôt transformées en réels contacts avec des espèces inconnues jusqu’alors.

Cocon demeure un endroit relativement fermé dont les gens évitent de s’approcher – le cœur de la forêt, lui, est réellement inaccessible – mais les autres races des Monts Brumeux ont la surprise de découvrir récemment ces nouveaux et singuliers voisins : le Peuple de la Forêt.


Particularités du Peuple de la Forêt

Les Centaures
Les centaures ont un corps de cheval et un buste d'humanoïde. Ils ont une tête humaine et mesurent près d’un mètre quatre-vingt de haut pour deux mètres-cinquante de long. Leur robe a une palette de couleurs semblable à celle des chevaux et ils ont une peau, des yeux et des cheveux, pouvant varier tant que celle des humains. Il est possible pour des centaures d’être nantis de cornes, bien que leur rôle semble être décoratif.

Les centaures sont un peuple de guerriers, ils n'utilisent que très rarement la magie, et préfèrent les combats à toute sorte de pouvoir.

Certains centaures s’estiment handicapés par leurs corps brutaux ainsi que poussés par leurs instincts animaliers sur lequel leur esprit a bien peu de contrôle. Frustrés par leurs propres limitations, ces individus sont colériques, violents et jaloux des autres races dont les corps et esprits sont mieux adaptés.

Une minorité souffre d'alcoolisme, les effets enivrant de la boisson les rend fous d'excitation animale qui ne peuvent être calmées que par les actions les plus violentes. Ce n'est qu'une fois épuisés qu'ils sombrent dans un sommeil d'ivrogne, affalés maladroitement sur le sol et ignorant le reste du monde. Il va sans dire que l’alcoolisme et la compagnie des faunes forment un cocktail dangereux.


Les Faunes
Mi-chèvre, mi-humain, (répondant aux mêmes standards que les premières pour la couleur du pelage et la forme des cornes ; pour le second, la couleur des yeux/cheveux/peau), les faunes sont des êtres protecteurs des bois et des forêts, vivant à l'instar des humains les plus fêtards : leur vie n'est que vin, cueillette de baies et grivoiseries.

Les faunes vivent dans des décors pastoraux comme des bois et de paisibles bosquets. Ils vivent en petites communautés, sans gouvernement ni hiérarchie, et s'associent généralement aux centaures.

Les faunes détestent le combat et l'évitent si possible. Ainsi, ni le sens de l'honneur ni le courage ne les empêcheront de prendre la fuite face à un adversaire dangereux, profitant de leur remarquable agilité dans les bois pour s’échapper sans se faire repérer. Ce ne sont pas des lâches, mais ils se battent seulement lorsque cela se révèle nécessaire.

Les Faunes sont aussi connus pour leur habileté avec les instruments de musique, particulièrement la cithare et la flûte de bois. Cette propension à l’art, qui n’a rien de magique, constitue un divertissement de choix pour les étrangers sensibles aux belles mélodies.


La « société » du Peuple de la Forêt

Il n’y a pas de réelle civilisation du peuple de la forêt car ce dernier n’en a jamais ressenti le besoin. La conception de la chronologie est un concept abstrait pour eux, raisonnant plutôt en nombre de saisons passées à l’échelle de leur propre individualité.

De plus, l’idée d’une hiérarchie strict ou des principes de richesse leur semblent saugrenus ; chaque race vit un peu de son côté ou en groupe – centaures et faunes s’apprécient assez pour évoluer ensemble, formant parfois des tribus improbables -, le tout dans une harmonie demeurée intacte jusqu’à tout récemment, avec l’ouverture de la forêt.


L’ouverture de Cocon

Bien que la plupart des adultes aient vécu le changement de leur forêt, bien peu l’interprètent autrement que de manière pragmatique, sans chercher à en comprendre les raisons profondes. Ainsi, l’opinion générale du peuple de la forêt est que durant une période de quelques dizaines de saisons, ses individus prirent conscience que le monde ne se limitait pas au vaste domaine de Cocon mais s’étendaient bien au-delà. Pendant un certain temps, rien n’a changé pour eux – après tout, la vie était assez belle comme elle l’était – mais les plus curieux des centaures et faunes entreprirent de s’aventurer en dehors de leur berceau natal.

Centaures et Faunes apparaissent pour étranges, voire dangereux, aux regards des autres races, la seule exception étant les elfes qui ont, de part leur tradition druidique, une certaine affinités avec eux. C’est pourquoi Lanthir, la cité elfique, est reconnue pour être un lieu de passage du peuple de la forêt, même si tout ne se déroule pas sans heurt culturel.


La Peuple de la Forêt et la magie

Intrinsèquement liés à Cocon, le Peuple de la Forêt a une réelle affinité avec l'utilisation d'Aura liée à la Nature, fournissant d'excellents druides. Un tel lien avec leur berceau natal occulte cependant toute autre forme d'apprentissage de la magie.


Conseils d’interprétation

* Vous avez conscience qu’au regard des autres races vous apparaissez comme parfaitement étranger à ce qu’ils connaissent : ne vous étonnez pas de la méfiance ou de l’hostilité de certains.

* Les bois de Cocon s’étendent sur une surface qui dépasse de loin le cadre de la sim (en terme de roleplay). La forêt de ladite sim représente tout au plus la bordure extérieure de Cocon. Votre peuple est originaire de la bordure intérieure mais n’est jamais allé dans le cœur de la forêt.

* Le peuple de la forêt constitue plusieurs races dans le folklore mais uniquement Centaures et Faunes sont jouables. Nous préférons nous concentrer sur quelques archétypes significatifs et plaisant à jouer qui sont le plus en accord avec notre vision de l’univers.

avatar
Daezur
Admin

Messages : 410
Date d'inscription : 05/07/2014
Age : 31

Voir le profil de l'utilisateur http://montsbrumeux-sl.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum