Le Panthéon Humain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Panthéon Humain

Message par Daezur le Ven 5 Sep 2014 - 6:21

Le Panthéon Humain

Les dieux humains proviennent de l'Empire par-delà le Grand Océan et continuent d'être rigoureusement appliqués par les colons débarqués dans les Monts Brumeux.


Sigfried

Sigfried est le fondateur déifié de l’Empire. Il est vénéré à la fois pour sa puissance militaire et pour le symbole d’unification qu’il représente ; la synthèse de tous les intérêts conflictuels et les différents groupes de pouvoirs au sein de l’Empire. Sigfried est un Dieu vengeur et protecteur de l’humanité. Il enflamme le cœur de ses adeptes et les façonne pour les transformer en armes destinées à combattre les intrigues du Chaos.

Dans l’Empire, le culte de Sigfried est universellement reconnu. Chaque jour de fête ou lorsque la lune du Chaos se lève, toutes les classes sociales se retrouvent dans ses Temples pour l’office. Les Temples de Sigfried sont souvent le point focal des communautés et Couronne ne déroge pas à la règle ; ce sont leurs Prêtres qui préparent les rituels saisonniers, qui conseillent les gens du peuple, forment des chorales et organisent les milices locales destinées à la défense de l’Empire.

Symboles : un marteau de guerre et un octogone formé de deux carrés superposés dont on a joint les angles. Le premier symbole se réfère à l’arme de prédilection de Sigfried et l’autre symbolise l’unification des huit tribus qui furent à l’origine des habitants de l’Empire.
Clergé : tout le monde.

Commandements :
* Obéir aux ordres de ton supérieur.
* Débusquer et exterminer les serviteurs du Chaos et les pratiquants de la magie corrompue, où qu’ils se cachent.
* Défendre son honneur à chaque fois qu’il est mis en doute.
* Être franc et honnête. La tromperie et la ruse ne sont pas dans les manières de Sigfried.
* Vouer une allégeance sans faille à Sa Majesté Impériale l’Empereur.
* Travailler à maintenir l’unité de l’Empire, même au prix des libertés individuelles et de ta propre vie.


Morr

Morr est le Dieu des morts et non de la Mort. Il règne sur le Monde d'En Bas. On le décrit généralement comme un homme grand au port aristocratique, indifférent et froid. Toutes les âmes des morts lui appartiennent et il s'assure qu'elles sont guidées en sécurité vers son royaume obscur.

Dans leur sommeil, les dormeurs s'approchent des rivages de la mort et la mort est le futur qui attend tous les hommes. C'est ainsi que Morr est également le Dieu des Rêves et des Prophéties. En dehors des funérailles, la plupart des gens qui en appellent à Morr ne le prient que sous cet aspect. Seuls les défunts peuvent lui demander aide et protection, et les défunts ne prient pas.

En apparence, Morr semble être un Dieu indifférent qui ne s’intéresse qu’à faire descendre tous les vivants dans son domaine. Mais ses prêtres savent qu’en vérité c’est un Dieu de bonté, car il protège les rêveurs et les morts en les mettant à l’abri dans ses royaumes. Son opposition à la Nécromancie et les présages qu’il dispense sont autant de signes de sa bonté.

Symboles : les symboles les plus courants sont le corbeau et le portique. Ses Clercs portent des robes capuchonnées très strictes et dépourvues de tout ornement ou symbole.
Clergé : tout le monde.

Commandements :
* Observez tous les rites funéraires et ceux de la veillée mortuaire.
* Dressez-vous contre les nécromanciens et les morts-vivants, partout où vous les rencontrerez et dans toutes les circonstances.
* Montrez-vous toujours respectueux et attentionné envers les défunts et leurs familles
* Soyez attentif à vos rêves.


Shallya

Shallya est la Déesse de la Guérison, de la Compassion et des Naissances et tout acte de bonté est supposé être accompli en son nom. C'est probablement la divinité la mieux aimée de l’Empire humain, puisque presque tous ses habitants passent par ses Temples ou reçoivent les bons soins de ses Prêtresses à un moment ou un autre de leur existence. Du fait que le culte a toujours refusé de s’impliquer dans les fluctuations de la politique, il est devenu l’une des œuvres de charité favorites des riches aristocrates et marchands ; les Prêtresses se montrent remarquablement habiles à utiliser cette manne afin qu’elle profite au mieux à tous les nécessiteux.

Selon sa réputation, Shallya écoute les prières de ceux qui sont dans la plus grande affliction et les aide car son amour est immense. Il arrive pourtant que les personnes dont les enfants, tombés subitement malades, et mort en dépit de leurs prières, n’en soient pas si sûres. On dit que Shallya est la fille de Véréna et de Morr et qu’elle est là pour tempérer les rigueurs de la mort et celles de la justice par sa compassion. Comme elle ressent les souffrances de tout ce qui vit, elle est perpétuellement en pleurs.

Symboles : une colombe, un cœur avec une goutte de sang.
Clergé : tout le monde.

Commandements :
* Abstenez-vous de tuer. (Tous les adeptes de Shallya prennent cette obligation très au sérieux, quiconque l'enfreint est immédiatement chassé de l'Ordre.)
* Ne refusez jamais de soigner un suppliant qui en a vraiment besoin.
* Ne retardez jamais une âme lorsque l’heure est venue pour elle de quitter ce monde.
* Vaquez à vos occupations sans armes. Un solide bâton de marche est tout ce dont vous avez besoin.
* Honnissez le Seigneur des Mouches, Nurgle, sous toutes ses formes.
* Ne gaspillez pas votre énergie pour vos plaisirs personnels.


Taal et Rhya

Taal représente la puissance et la majesté de la nature, à la fois dans le monde physique de la pierre et du bois, mais également dans l’élan primal de la vie qui habite toutes les créatures. C’est Taal qui fait tomber la pluie et couler les rivières, c’est lui qui incite les animaux à se multiplier et qui fait croître les plantes. Taal représente la vigueur et la croissance sous toutes leurs formes, particulièrement dans les transitions qui nous font passer de l’enfance à l’âge adulte, lorsque l’énergie vitale est à son apogée.

Rhya, l’épouse de Taal, est la mère nourricière des hommes et de la terre. Taal pousse les terres sauvages à se développer sans entraves, mais Rhya se penche sur les champs, les vergers et le bétail des humains, stimulant la croissance pour que chacun ait de bonnes récoltes et qu’il y ait de la viande pour tous. Rhya pacifie les contrées sauvages de son époux, elle dompte son énergie pour la transformer en sagesse et en maturité. Elle est également la sainte patronne de l’amour et, sous cet aspect, elle reçoit les ferventes prières des jeunes amoureux et de tous ceux qui espèrent que l’amour entrera dans leurs vies.

Taal est considéré comme un Dieu indifférent. À l’instar de la montagne et de la tempête, il est insensible aux préoccupations des mortels. Rhya, au contraire, prend soin du monde avec grâce, en le nourrissant et en lui offrant les beautés de la nature.

Symboles : un crâne de cerf, ou la tête d’homme stylisée, ornée de bois de cerf, une hache de pierre pour Taal. Les symboles de Rhya sont un enfant dans les bras de sa mère, ou tout simplement un coeur.
Clergé : tout le monde d’origine non-urbaine.

Commandements :
* Les enfants de Taal s’offrent volontiers pour servir de nourriture et de sacrifice. Respecter et honorer le présent qu’ils font.
* Offrir un sacrifice, de grain ou d’un animal, à Taal et à Rhya une fois par mois lors d’une nuit sans lune.
* Ne pas s’habiller de métal ; privilégier plutôt les peaux des frères animaux.
* Être fier de sa force et de ses capacités naturelles. Éviter les armes à feu et les autres fruits de la science.
* Chaque année, tous les Prêtres doivent passer sept jours et sept nuits dans la solitude, loin de toute civilisation, afin de communier avec la nature en vivant du produit de leur chasse.


Ranald

Ranald est le dieu des filous, le saint patron des voleurs, celui qui vole autant pour le plaisir que cela lui procure que pour le profit qu'il en tire. Il est le jovial champion des opprimés, le fléau des m'as-tu-vu, le rôdeur nocturne. Rien ne vaut d'être fait si ce n'est avec panache et tout ce qui peut ridiculiser les autorités est une bonne chose. Son culte est populaire partout dans l'Empire et dans toutes les couches de la société. Tous ceux qui pensent avoir été maintenus à un statut inférieur par la faute de la société, tous ceux qui vivent pour l'excitation du risque et tous ceux qui voudraient rendre justice aux pauvres mais détestent la violence sont attirés par le culte de Ranald.

Ranald possède plusieurs aspects bien différents. Pour la plupart des gens, c’est le Rôdeur Nocturne, Dieu des Voleurs et saint patron des filous et des malandrins. Il est vénéré par la pègre de l’Empire et ses symboles ainsi que ses dictons constituent la base du langage secret utilisé par les voleurs.

Il est également appelé le grand Mystificateur, celui qui veille sur les charlatans et les aigrefins, ou plutôt qui les inspire. Sous cet aspect, Ranald peut également être considéré comme une puissance de la nature, la personnification de l’ironie mais également de l’illusion. En outre, Ranald est le saint patron des jeux de hasard, des jeux d’argent et, plus que toute autre chose, de la chance.

Enfin, Ranald est aussi le Protecteur, le symbole du libérateur luttant contre la tyrannie, les despotes et prônant la révolution. Cet aspect est favorisé par les agitateurs, les démagogues et même quelques politiciens. Ranald, dans ce rôle, est la force de cohésion des mouvements démocratiques qui perdurent envers et contre tout dans les plus grandes cités de l’Empire.

Symboles : le signe de l’index croisé avec le majeur. Faire ce signe constitue une sorte d’invocation ou de prière silencieuse et cela est supposé attirer la chance. Dans ses oratoires et ses temples, il est représenté accompagné de la corneille et du chat.
Clergé : tout le monde.

Commandements :
* Une pièce sur dix appartient à Ranald.
* Ranald désapprouve l’usage de la violence.
* Vis par ton esprit et non par ton épée.
* Un véritable fidèle de Ranald n’utilise que la dague ou le stylet, seuls les amateurs ou les lourdauds ont besoin d’une armure ou d’une épée longue.
* Il vaut mieux vivre libre et mourir pour cela que souffrir l’oppression.
* Il n’y a pas de code d’honneur chez les voleurs, mais fiez-vous à vos frères et soeurs.
avatar
Daezur
Admin

Messages : 410
Date d'inscription : 05/07/2014
Age : 31

Voir le profil de l'utilisateur http://montsbrumeux-sl.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum