Elfe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Elfe

Message par Daezur le Sam 12 Juil 2014 - 11:21

Les Elfes
L'origine des elfes

Les elfes sont la plus ancienne race du continent d’Euron. Leur civilisation est antérieure à la Guerre du Chaos, qui a eu lieu il y a sept mille ans, et conserve soigneusement des témoignages du conflit.

L'espèce est prospère, se basant sur une autonomie des communautés, le commerce, mais aussi la garde jalouse de ses territoires – en temps que plus ancienne civilisation, les elfes sont généralement établis sur les terres les plus riches et productrices, ainsi que les sites les mieux protégés naturellement –. La conquête militaire n’est pas dans leurs habitudes, même si certaines campagnes ont été menées dans ce sens, principalement contre les peaux-vertes.

Le berceau des elfes réside dans les grandes Forêts du Nord, à plusieurs semaines de voyage des Monts Brumeux. Leur implantation dans la chaîne de montagnes date de la fin de la Guerre du Chaos, où ils se sont principalement implantés dans les plateaux des hauteurs, y ayant fondé d’augustes cités remplissant autant des fonctions militaires que des pôles d’art et de culture.

Les elfes des vastes bois du nord et ceux des Monts Brumeux entretiennent d'excellents rapports ; il s’agit, après tout, de la même race. Evidemment, leurs styles de vie diffèrent grandement mais il y a assez de points communs pour qu’ils s’accueillent de part et d’autres comme des cousins éloignés retrouvant leur famille.

L’arrivée des humains il y a un siècle et demi, une nouveauté comme on en a peu vue, a été accueillie par un mélange de curiosité et de défiance. Malheureusement, les rapports entre les deux races ont toujours été vifs, les tensions actuelles atteignant un point culminant.


Particularité des elfes

Leur taille peut varier autant que celle d’un humain. Ils possèdent les oreilles pointues caractéristiques ainsi qu’une ouïe plus développée. Leur corps ne dorment pas mais trouvent le repos lors de transes méditatives.

Les elfes sont un peuple casanier et fier, s’enorgueillissant en particulier de leur Histoire et se considérant – à juste titre – comme la race aînée de la région des Monts Brumeux, ce qui les conduit souvent à adopter un ton paternaliste ou à s’agacer des agissements des peuples plus « jeunes ». Cette conduite, somme toute chauvine, les fait souvent passer pour distants et hautains ; une réputation pas dénuée de fondement, bien que faire une généralisation serait maladroit.

Un elfe ne se croit jamais parfait mais se sait perfectionniste, ce qui est autant une qualité qu’un défaut. En effet, un individu peut dévouer des années entières à la maîtrise d’un exercice particulier, dans une démarche frôlant l’obsession et indépendamment de l’utilité réelle de son « art ». A leurs yeux, consacrer une décennie à la sculpture du bois et passer la suivante à s’entraîner au ricochet d’un galet sur un lac n’a rien d’anormal en soi.

Ce culte de la perfection dans les actes est un des traits admirables de la race mais s'avère à double tranchant ; nombre d’elfes ont connu de gros ennuis par excès d'ambition ou de lourdes erreurs de jugement.



Les elfes et la magie

Les elfes ont une affinité particulière avec la Nature et la vie dans son ensemble, considérant que ce sont les cadeaux des Ancestraux et qu’il est de leur devoir d’en prendre soin. Il s’agit là d’une philosophie générale qui ne fait pas fi du pragmatisme que le monde demande ; un elfe répugne à ôter la vie mais le fera sans hésitation s’il le juge nécessaire.

Conséquence ou cause de ce rapport avec la Vie, les elfes sont connus pour être plus résistants que la moyenne aux maladies, ainsi qu’à l’influence du Chaos. Certains légendes avancent qu’ils ont été bénis par le Fils Premier qui a participé à la Guerre du Chaos, et que depuis le bienfait perdure. Il est important de noter que cette résistance au « Mal » ne préfigure rien de la personnalité et de tous les côtés sombres et tordus qu’une âme peut avoir.

La magie sacrée chez les elfes se traduit le plus souvent par le druidisme, même s’ils possèdent quelques divinités et clergés associés.

Race ancienne et au patient apprentissage, ils maîtrisent globalement mieux les Vents de magie que les autres espèces, ayant notamment l’avantage de moins subir la Malice. Bien que fiers, les elfes ne se targuent que rarement de leurs arts arcaniques ; même s’il n’en parlent jamais à des étrangers, la naissance des Drows, elfes dégénérés dont leur reine Lolth s'est mise à la pratique de magie noire, offre un sérieux désaveu d’une immunité totale et constitue une blessure dans l’orgueil des elfes.


La société elfique

Frivoles a bien des égards, les elfes ne le sont pas lorsqu’il s’agit de vivre entre eux. L’une des raisons de l’ancienneté de leur civilisation repose sur la rigidité et la justesse de celle-ci.
Le gouvernement qui préside est une monarchie habituellement secondée d’un conseil d’où il n’y a pas de distinction de sexe.

La société elfique est décomposée en un système de classes partageant la noblesse et le peuple plus commun. Cette différence est subtile, même pour un elfe, et les non-avertis peuvent côtoyer pendant des années des elfes sans jamais réellement s’en apercevoir.

C’est dans le code de politesse et de bonne conduite que la vie sociale d’un elfe parmi les siens est la plus stricte. Eut égard à leur longévité, chaque elfe se surveille en présence des siens car une insulte ou une faute diplomatique peut avoir des répercussions pendant des décennies.
Ainsi, une conversation animée entre deux elfes voit chacun d’eux parler à tour de rôle pour avancer ses arguments – couper la parole est considéré comme gravement impoli -. Ils peuvent ensuite se quitter en accord ou non, se promettant dans le dernier cas de revenir sur le sujet quelques années plus tard.

En compagnie d’autres races, les elfes se sentent moins tenus à leur code de politesse, ce qui est autant une source d’aise que de susceptibilité pour eux ; ils n’ont pas à faire autant attention mais doivent aussi souffrir le manque de manière de leur interlocuteur.


Conseils d'interprétation

* Votre elfe peut tirer son origine des cités elfiques des Monts Brumeux ou des grands bois bien plus au Nord. Il s'agit de la même race et les deux s'équivalent ; les seules différences concernent les conditions de vie et les expériences passées.

* Les elfes ont un fort esprit de solidarité entre eux et un respect de la vie en général. Cela n'empêche pas que l'on ait déjà vu des elfes égoïstes et meurtriers.



avatar
Daezur
Admin

Messages : 408
Date d'inscription : 05/07/2014
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur http://montsbrumeux-sl.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum